Un livre dont on a beaucoup parlé lors de la rentrée litteraire 2015, bien qu'il soit sorti un peu avant septembre

 

pb

En détention on l'appelle la Petite Barbare ; elle a vingt ans et a grandi dans l'abattoir bétonné de la banlieue. L'irréparable, elle l'a commis en détournant les yeux . Elle est belle, elle aime les talons aiguilles et les robes qui brillent, les shots de vodka et les livres pour échapper à l'ennui. Avant, les hommes tombaient comme des mouches et elle avait de l'argent facile. En prison, elle écrit le parcours d'exclusion et sa rage de survivre, et tente un pas de côté. Comment s'émanciper de la violence sans horizon qui l'a menée jusqu'ici ? Peut-elle rêver d'autres rencontres ? Et si la littérature pouvait encore restaurer la dignité ? Subversive et sulfureuse, amorale et crue, La Petite Barbareest un bâton de dynamite rentré dans la peau d'une société du néant.

J'ai eu beaucoup de mal a m'attacher a ce personnage, je n'ai pas éprouvé de compassion ........ je pense malgré tout qu'une deuxieme lecture serait nécessaire