mh

 

 

 

L’hiver sera rude pour Gilles Sebag, lieutenant de police à Perpignan. Après de longs mois de doute, il découvre la terrible vérité : Claire le trompe, le monde s’écroule ! Alors qu’entre déprime, whiskies et insomnies, il tente de surmonter cette douloureuse épreuve, ses enquêtes le mènent inexorablement vers d’autres tragédies : une femme abattue dans un hôtel, un dépressif qui se jette du haut de son immeuble, un homme qui menace de faire exploser le quartier… Hasard ou loi des séries, une véritable épidémie d’adultères tournant à chaque fois au drame semble en effet s’être abattue sur la ville.

 

Lorsque Gilles Sebag apprend l'infidélité de son épouse après quelques années de mariage , et deux enfants, tout lui parait insipide, et plus rien ne semble avoir un quelconque attrait pour lui, jusqu'à ce jour ou au sein du commissariat de Perpignan et avec ses coéquipiers il doit enqueter sur des décès dont le motif principal semble etre l'adultère. Il ne peut s'empecher de s'identifier à ces couples , meme si il voudrait oublier qu'il fait maintenant parti de cette "communauté" . L'alcool semble etre son meilleur ami mais son pire ennemi pour garder les idées claires et permettre d'élucider ces crimes de plus en plus nombreux .Avec ses coequipiers, bienveillants et qui devinent les soucis de leur lieutenant, ils vont parcourir la ville et differents types de professionS pour enfin découvrir "le corbeau".

"Dès qu'ils ont un soucis, les gens viennent pleurer dans nos bras . Mais quand ils n'ont pas besoin de nous ils retrouvent aussi sec l'anpathie ancestrale qu'ils ont pour les uniformes".

On retrouve dans cette citation, ce que vivent actuellement les forces de l'ordre depuis janvier 2015 , date l'attentat contre Charlie Hebdo et les problèmes liès aux lenteurs de l'administration.

"Dès qu'ils ont un soucis, les gens viennent pleurer dans nos bras . Mais quand ils n'ont pas besoin de nous ils retrouvent aussi sec l'anpathie ancestrale qu'ils ont pour les uniformes".

" Ils avaient du en passer des coups de fils pour enfin degotter la perle rare, a savoir un toubib qui accepte, un samedi , lendemain de Noel, de venir visiter un meurtrier dans la sombre cellule d'un commissariat pour des honoraires simples qui ne tiendraient pas compte du déplacement et qui ne seraient payés que dans plusieurs mois après avoir rempli quinze formulaires et relancé maintes et maintes fois au téléphone une administration dont la fainéantise et la lenteur étaient érigées désormaisen règles de bonne gestion puisqu'elles constituaient une des meilleures facons de faire faire des économies à l'état".

Un peu de légéreté aussi 

"Il entendit des pas glissants derrière lui, claire venait de sortir de la douche. Elle appuya son ventre humide sur ses fesses et entoura son torse de ses bras".

Nous retrouvons également dans ce roman, des faits d'actualité et de société ( meurtres, adultères, homosexualité ) et un petit clin d'oeil à une romanciere que j'apprécie , Claire Favan

J'ai découvert au travers de ce livre un auteur qui m'était inconnu et que je suivrai dorénavant. Une écriture très agréable , une histoire bien construite sans trop de détails ...

Un grand merci aux editions jigal polar pour ce très bon moment de lecture.

 

Méfaits d'hiver - Philippe Georget - parution septembre 2015 - editions Jigal Polar